Turquie

En route pour un voyage culturel en Turquie, cette terre située aux confins de l’Asie et de l’Europe, entre orient et occident !

En route pour un voyage culturel en Turquie, cette terre située aux confins de l’Asie et de l’Europe, entre orient et occident ! Véritable mosaïque culturelle, cette région séduit tous ceux qui la traversent, à commencer par les amateurs d’art et d’histoire. Des Hittites aux Ottomans, en passant par les Gréco-romains, tous ont légué à la Turquie actuelle un patrimoine d’une grande beauté.

Temples et villes antiques : la Turquie, un pays chargé d’histoire

Deux des sept merveilles de l’Antiquité se trouvent d’ailleurs sur son territoire : le temple d’Artémis à Éphèse et le mausolée d’Halicarnasse. La basilique Sainte-Sophie à Istanbul, ancienne église chrétienne devenue mosquée puis musée, a été, quant à elle, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais au cours de votre séjour, ce sont bien d’autres sites somptueux encore que vous découvrirez. Vous serez frappés par la grande diversité des paysages. Des terres montagneuses (les sommets du Taurus), traversées de lacs et de fleuves, aux plages de sable blanc (Ölüdeniz sur la côte de la mer Egée), en passant par les cheminées de fées en Cappadoce, chacun y trouvera son bonheur.

Enfin, régalez-vous avec la traditionnelle cuisine turque aux influences multiples (mezze, köfte, börek, baklavas…). Définitivement, la Turquie mérite le détour!

Vous souhaitez en savoir plus sur la boisson traditionnelle de la Turquie ?

La Turquie est un pays de contrastes.

Entre les forêts d’oliviers à perte de vue de la côte égéenne et la terre aride de la Cappadoce, les ruines de Çatal Hoyuk, site préhistorique occupé depuis 9.000 ans, et les centres d’achats dernier cri d’Istanbul.

De Bodrum, station balnéaire populaire et moderne, à Konya, ville pieuse remontant à un site de l’âge du cuivre (-3000 ans avant JC), le pays et sa population pratiquent une sorte de grand écart permanent entre tradition et modernité, influences européennes et asiatiques.

Pendant longtemps, les problèmes insolubles que cette position un peu précaire suppose, furent étouffés par des dictatures et des coups d’états militaires divers. Mais depuis les années 1990, la Turquie est une démocratie et les débats publics résonnent donc de cette grande diversité.

Au milieu de ces grands débats, une question, anodine en apparence et cristallisant pourtant autour d’elle l’essentiel des questions de société actuelles : quelle est la boisson nationale de la Turquie ?

Il est rare d’observer des Turcs sans qu’ils ne soient en train de porter quelque chose à leurs lèvres. Le spectacle incessant des garçons de café apportant sur des plateaux en équilibre incertain des boissons diverses dans les bureaux, les souks et même les ministères fait partie de l’expérience d’un voyage en Turquie.

Thé, café, raki ou ayran ?

Outre le thé et le café, très populaires, les Turcs aiment boire deux boissons : le raki (prononcer rakeu) et l’ayran, mélange de yoghourt, de sel et d’eau. Pendant longtemps, c’était le rakı, alcool anisé coupé ou non d’eau, qui faisait office de boisson nationale.

Ataturk, amateur de raki

Atatürk, fondateur de la Turquie moderne et véritable héros national dont le portrait orne de nombreux commerces et habitations, était en effet un grand amateur de ce breuvage. Depuis quelques années, Recep Tayyip Erdoğan, ancien maire d’Istanbul et Premier Ministre de la Turquie pendant plus de dix ans avant de devenir son président en 2014, a cependant décidé de relancer cette question.

Ou l’ayran, meilleur pour la santé ?

M. Erdoğan, dont les soutiens proviennent des régions les plus pauvres et les plus religieuses de la Turquie, cherche ainsi à remettre en question l’héritage d’Atatürk et surtout de son parti (le parti républicain du peuple), qui ont modelé le pays depuis les années 1920 avec l’appui des régions côtières, plus riches et tournées vers l’Occident. Rappelant à mots couverts l’alcoolisme et les problèmes de foie qui emportèrent le père de la nation, il a, dans plusieurs discours, cherché à inciter les habitants du pays à se détourner du rakı et à consommer davantage d’ayran.

En définitive, quelle est la boisson officielle de la Turquie? Certains plaisantins, cherchant à réconcilier tout le monde, suggèrent de mêler yoghourt et rakı. Un grand écart que nous ne conseillons pas d’essayer à la maison.

En Savoir Plus

Nos Circuits EN Turquie

Voyage en Turquie: Istanbul, ville animée et fascinante

Durée suggérée
8 Jours
Budget Moyen
1,575 $CA
Ce circuit exclusif à Istanbul vous offre le loisir de découvrir les nombreux attraits millénaires de cette ville aux multiples facettes et de vivre au pouls animé de la seule au monde construite sur deux continents.

Turquie : circuit historique de Byzance à Troie

Durée suggérée
10 Jours
Budget Moyen
1,149 $CA
Ce voyage fascinant vous entraîne sur deux continents à la découverte des monuments prestigieux d’Istanbul (ancienne Byzance, puis Constantinople), des paysages époustouflants de la Cappadoce, des trésors historiques et naturels de la Mer Égée, et du site mythique de Troie immortalisé par Homère dans l’Iliade avant de terminer votre périple par la traversée de l’éblouissant détroit des Dardanelles.

Voyage pour les jeunes en Turquie : Loukoum

Durée suggérée
16 Jours
Budget Moyen
3,899 $CA
Visiter la Turquie c’est se rendre dans un pays magique aux portes de l’Asie. Sa richesse culturelle, son histoire unique, ses peuples, ses sites archéologiques incontournables, ses plages de rêve ne vous laisseront pas indifférent.

Infos Pratiques Turquie

La Turquie, 74 millions d’habitants et une histoire qui remonte au paléolithique. Il est difficile de faire une description approfondie de ce pays frontière entre l’Europe et l’Asie qui a subi tant d’envahisseurs – Hittites, Grecs, Romains, Byzantins et Ottomans et de deux grandes religions, le christianisme et l’islam. La Turquie offre une grande diversité de paysages et la possibilité unique de conjuguer souvent dans le même périmètre, la découverte des sites antiques et les plaisirs de la mer et de la montagne. Ajoutons à tout cela une population chaleureuse et hospitalière.

Carte d’identité de la Turquie

Population :    74 millions d’habitants.

Superficie :     779 452 km²

Capitale :         Ankara

Climat :            Méditerranéen et continental

Langue :          Turc, kurde

Religion :         Musulmane avec une minorité chrétienne.

Monnaie :        Lire Turque (TL)

Régime :          Parlementaire

Situation géographique de la Turquie

La Turquie partage ses frontières à l’ouest avec la Grèce et la Bulgarie, au nord-est avec la Georgie, à l’est avec l’Arménie et l’Iran, au sud avec l’Irak et la Syrie. Elle est baignée au nord par la mer Noire, à l’ouest par la mer Egée, et au nord-ouest par la mer de Marmara, au sud par la Méditerranée.

Relief et climat de la Turquie

Le printemps et l’automne sont les meilleures saisons pour effectuer le voyage en Turquie. Ce sont deux périodes ensoleillées et tempérées. L’été est souvent très chaud, surtout sur le haut plateau intérieur, pour se livrer à de longues marches; mais très agréable pour profiter de la mer et des plages ; l’hiver est froid et enneigé au centre du pays, et dans toute sa partie orientale.

Dès le début du mois d’avril, vous pourrez vous balader dans les ruines d’Éphèse, près d’Izmir, en profitant des températures agréables.

En mai, Istanbul est ensoleillé. C’est aussi une bonne période pour se rendre à Ankara, au centre du plateau d’Anatolie.

Le mois de juin est favorable pour faire l’ascension du Mont Nemrut dag (2 150 mètres) et admirer les ruines du mausolée du roi Antiochos, ou encore plus à l’est, longer les rives du lac de Van ( 1 700 mètres), berceau du peuple arménien, puis découvrir le mont Ararat, sur les traces de Noé.

Vous pouvez aussi commencer votre voyage en automne, fin août ou au début du mois de septembre, par l’est du pays où il y fait déjà frais à la mi-octobre et froid au début novembre, qui voit tomber les premières neiges.

En été la Turquie est un pays rêvé pour les amoureux de la plage et du soleil. Sur les côtes Égéenne et Méditerranéenne, l’été est sec, ensoleillé. Au sud, sur la côte Turquoise et Antalaya, la température de la mer approche les 20° dès la fin du mois d’avril, elle est d’environ 27° en juillet-août, et de 23° à la fin du mois d’octobre. A Istanbul, l’été est chaud et humide. Sur la mer Noire (Sinop, Trabzon), le climat est tempéré et très agréable.

Sur les côtes Méditerranéenne et Égéenne, l’hiver est doux mais parfois pluvieux.

Représentation de la Turquie au Canada

Ambassade de Turquie :
197 Wurtemburg Street, Ottawa, ON, K1N  8L9
Tel: (613) 789-4044, 3440, 3441
Fax: (613) 789-3442
Site web: http://ottawa.emb.mfa.gov.tr/

Consulat de Turquie :
1000 Sherbrooke Street, #800,
Montréal, QC,  H3A 3G4.
Tel: (514) 878-3394 ou (514) 379-4448
Site web: http://montreal.bk.mfa.gov.tr/Mission

Représentation du Canada en Turquie

Ambassade du Canada :
Cinnah Cad. No:58 06690 Cankaya,
Ankara, Turquie
Tél: +90 (312) 409-2700
Fax: +90 (312) 409-2810
Site web: https://www.canadainternational.gc.ca/turkey-turquie/index.aspx?lang=fra

Formalités pour Voyager en Turquie avec un passeport canadien

Un passeport valide 6 mois après la date de retour.

Le visa est obligatoire et s’obtient auprès de l’ambassade à Ottawa (environ 70 $ cad) ou sur internet avant le départ, au moins 15 jours à l’avance. (rapide et plus facile).

Procédures d’obtention: https://www.evisa.gov.tr/fr/

Divers

Le permis de conduire international est exigé pour louer une voiture.

Electricité: 220 volts. Il faut se munir d’un adaptateur pour les prises électriques.

Santé et vaccins: aucun certificat de vaccination n’est exigé à ce jour. Prévoir un antiseptique, un antidiarrhéique, une crème de protection solaire.

Conseil: ne buvez que de l’eau embouteillée et lavez les fruits et les légumes que vous achetez.

Coutumes: les mosquées sont ouvertes aux non-musulmans. Il faut se déchausser pour y pénétrer. Les femmes doivent se couvrir la tête et les épaules.

Monnaie, banque, change

La monnaie est la Livre. La nouvelle Livre est divisée en 100 kurus. Il existe des pièces de 1, 5, 10, 25 et 50 kurus.

Il est interdit d’entrer en Turquie avec plus de 5 000 $ CAD par personne.

Les banques sont ouvertes  de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h du lundi au vendredi, mais les guichets de change sont fermés après 16 h 30. Les bureaux de poste effectuent le change à un taux parfois un peu plus avantageux que celui des banques.

Il existe aussi des bureaux de change dans tous les aéroports.

Les cartes Visa et  Mastercard, sont généralement acceptées. Les guichets automatiques sont accessibles dans les grandes villes. Ceci vous permettra de retirer directement de votre compte de banque en devises locales.

Achats

C’est dans les bazars que se concentrent les activités commerciales et artisanales. La production artisanale est très orientale. Vous trouverez dans ses ruelles animées, des tapis et des kilims, du cuir et du cuivre, de l’or et de l’argent, des pierres précieuses, de l’onyx, des tissus brodés, des châles, des épices et du thé.

Cuisine Turque

La cuisine turque est un mélange de cuisine grecque, libanaise et persane. Les hors-d’œuvre sont constitués de salades de haricots secs, de concombre au yogurt à l’ail et à l’huile, de feuilletés de fromage et toutes sortes de dolmasi (légumes tels que des poivrons, courgettes, aubergines, farcis de riz, raisins secs et épices).  Goûtez au plat le plus célèbre: le shish kebab ou brochette d’agneau, rôti à la broche. Le plat de poisson le plus exquis est le Kilic ou espadon. Les amateurs de desserts pourront déguster des loukoums délicieux aux différentes saveurs, de la confiture de rose, des pâtes d’amandes.

 

Que Voir EN Turquie

Antalya

Antalya, l’ancienne Attaleia, fut fondée en 159 av. J.C. par Attale II, roi de Pergame, qui lui a donné son nom. Cité portuaire, capitale de la Pamphilie, elle fut dotée de remparts en 130 ap. J.C. Durant les Croisades, elle servit de port d’embarquement pour la Palestine. Prise par les Turcs seldjoukides en 1207, elle fut incorporée à l’Empire Ottoman à la fin du XIVe siècle.

De nos jours, Antalya est une belle station balnéaire réputée, très prisée aussi bien par les Turcs que par les étrangers. Antalya est nichée dans une admirable baie bordée de montagnes et est bâtie en partie sur une frange de falaises hautes de 40 m dominant la mer. Son vieux quartier pittoresque aux maisons en bois dominant le port de plaisance fait d’elle une ville pleine de charme. Elle accueille de nombreuses manifestations et festivals tels que le Festival de l’Orange d’Or (Altın Portakal) en septembre, ou le Festival International Méditerranéen de la chanson en octobre.

Plusieurs parcs agrémentent la ville. Dans les environs se trouvent les chutes de Kurşunlu et celles de Düden qui ont la particularité de se jeter dans la mer.

Parmi les belles plages d’Antalya se trouve celle de Konyaaltı qui s’étend sur plusieurs kilomètres et d’où l’on jouit du superbe panorama sur les montagnes de Beydağları. Quant aux amateurs de golf, ils se retrouvent au très beau National Golf Club de Belek à 40 km à l’est d’Antalya.

À visiter à Antalya

La mosquée Yivli Minareli construite au XIIIe siècle par le sultan seldjoukide Aladin Keykubat. Son minaret cannelé est aujourd’hui devenu le symbole de la ville.

Les mosquées Murat Pasa, Tekeli Mehmet Pasa, Iskele et la medersa Karatay.

Le musée archéologique qui abrite  des collections des époques paléolithique et romaine et le musée Atatürk.

Aux environs d’Antalya, ne manquez pas de visiter les superbes sites naturels formés par les chutes de Düden et de Kursunlu, le lac Nilüfer, les plages de Lara, de Topcam (avec, en face, la mystérieuse île Siçan), de Konyaalti, les parcs naturels de Bey Daglari, de Düzlerçami, de Güllük Dagi, et la grotte de Karain (de l’époque paléolithique, c’est le plus ancien site humain de Turquie).

Au nord d’Antalya se trouve la région de Göller Bölgesi, célèbre pour ses lacs et ses montagnes.

À découvrir aussi les lacs de Burdur, Salda et Egirdir, et les parcs nationaux de Kovada et de Kizildag.

À l’est d’Antalya se trouve Aspendos reconnu pour être l’un des plus beaux sites romains au monde : basilique, agora et vestiges de l’un des plus longs aqueducs d’Anatolie.

Transports à Antalya :

En avion : L’aéroport international est à 10Km du centre-ville, et à moins de deux heures de  route de tous les lieux de vacances ou des sites historiques de la côte.

Des ferries relient Antalya à Venise (Italie).

 

Bodrum

Située au sud-ouest de la Turquie au bord de la mer Égée , Bodrum est une destination populaire pour les vacanciers étrangers. La ville comprend deux baies jumelles avec vue sur le château Saint-Pierre. Cette forteresse médiévale a été construite en partie avec des pierres du mausolée d’Halicarnasse, l’une des sept merveilles du monde antique, achevé au IVe siècle av. J.-C. La ville permet également d’accéder aux stations balnéaires situées à proximité.

Lorsque Cevat Sakir Kabaagaçli, le fils d’un diplomate ottoman diplômé d’Oxford fut exilé à Bodrum en 1924 pour une durée de trois ans à cause de ses écrits anti-guerre, il tomba amoureux de l’endroit et décida d’y passer la plus grande partie du restant de ses jours. Bodrum était alors un endroit simple et isolé où la population vivait de la pêche et de la pêche à l’éponge. Sous le nom de “Pêcheur d’Halicarnasse”, il écrivit sur les Civilisations Anatoliennes, sur la beauté et la richesse de l’ouest de l’Anatolie, sur l’humanisme de la population égéenne. Il introduisit de nouvelles techniques de pêche, planta des arbres et travailla beaucoup à embellir et faire connaître Bodrum. Au début des années 1960, il initia un groupe d’intellectuels à la navigation en “Croisière Bleue” sur des bateaux simples où ils découvrirent la beauté de la nature et la richesse historique du sud-ouest égéen. Plus tard, ils commencèrent à séjourner dans les maisons des pêcheurs, payant pour leur chambre avec pension. La mode fut ainsi lancée et la classe moyenne turque adopta à son tour Bodrum comme lieu de villégiature. Bodrum devint rapidement le principal havre de vacances de l’ouest de la Turquie.

Aujourd’hui, Bodrum est une station de villégiature très réputée où les touristes viennent profiter chaque année de ses plages paradisiaques, de ses restaurants et de ses terrasses où l’on danse jusqu’au petit matin. Bodrum et Marmaris présentent l’avantage d’être le point de départ des “croisières bleues” très appréciées des connaisseurs amateurs de navigation sur les eaux turquoise de ces côtes ensoleillées.

À visiter à Bodrum

Le château Saint-Pierre qui a été bâti par les chevaliers de l’ordre de Saint-jean de Jérusalem. Il abrite le musée d’Archéologie sous-marine, l’un des plus beaux musées de ce type au monde.

Transports à Bodrum :

En avion : L’aéroport de Bodrum est à 30 km du centre-ville.

Vous pouvez vous rendre à Bodrum en autobus de toutes les villes du pays.

 

Bursa

L’antique Prusa fut fondée vers la fin du IIIe siècle av. J.C., au pied de l’ancien Mont Olympe de Mysie , de nos jours appelé Mont Uludag*, “la grande montagne”, culminant à 2 443 m. Conquise par les Romains en 190 av. J.C., la ville, désormais appelée Prusa ad Olympium, devint une province romaine en 64 av. J.C.. Les Romains commencèrent à exploiter les nombreuses sources thermales aux eaux curatives des environs. Puis, au cours de la période byzantine, l’Empereur Justinien fit construire de somptueux bains thermaux à Çekirge*.
En 1326, conquise par Orhan Gazi, la ville devint, sous le nom de Bursa, la première capitale des Turcs Ottomans. Elle se développa alors considérablement et fut embellie par de beaux monuments, et devint un important centre de commerce.

Depuis des siècles Bursa est appelée la “ville verte” peut-être à cause de la décoration en faïence émaillée à dominante verte de ses monuments anciens, mais surtout parce qu’elle est fleurie de jardins et de parcs, et est entourée de vergers et de verts pâturages. Bursa est le centre d’une importante région agricole où la culture fruitière tient la meilleure place (Bursa est réputée pour ses succulentes pêches).
Bursa, qui était située sur le prolongement le plus occidental de la Route de la Soie, est, depuis le XVe siècle, un grand centre de serriculture et de production de la soie avec ses tissus en soie, mais aussi avec les fils de soie servant à la fabrication des tapis d’Hereke.

Bursa est une ville charmante, riche de sa beauté naturelle et de son patrimoine historique et culturel.

À visiter à Bursa

  • La Citadelle date du 1er siècle av. J.-C.. Des restes de remparts subsistent encore sur l’escarpement abrupt qui marque l’emplacement de la citadelle et du quartier le plus ancien de la ville, Tophane.
  • La Mosquée Verte et le Mausolée Vert.
  • Le Musée Ethnographique.
  • La Mosquée de Yildrim Bayezit
  • Koza Han, signifiant le “marché du cocon de soie”; quartier situé à l’arrière du Parc de Koza où se trouvent d’agréables cafés en plein air.
  • Le quartier de Hisar (Hisar signifie la citadelle en turc) situé à l’emplacement de l’ancienne ville fortifiée romaine et byzantine.
  • Le Musée Archéologique qui se trouve dans le Parc de la Culture (Kültür Parki).
  • Le Musée Atatürk sur la route de Çekirge.
  • Le Musée de la Ville (Kent Müzesi), situé dans l’ancien Palais de Justice, un bâtiment historique. Ce musée des plus intéressants raconte et expose de façon vivante le passé et le présent de Bursa et de sa région.
  • Les impressionnantes chutes de Saitabat, Suuçtu et Aras.

Serge, situé à l’ouest de Bursa, est connu depuis la période romaine pour ses sources chaudes riches en minéraux. Les bains thermaux se trouvent dans certains hôtels mais aussi dans les hammams historiques. Eski Kaplica (les Anciens Bains Thermaux), construits à l’emplacement des thermes byzantins, sont les plus anciens et les plus intéressants de la ville. Les Bains de Karamustafa Pacha sont réputés pour avoir les meilleures eaux chaudes minérales de la région.

Uludag, appelé Olympe de Mysie dans l’antiquité, situé à 36 km de Bursa, devenu parc national depuis 1961. Cette station de sports d’hiver, la plus importante de Turquie, offre de nombreuses activités tant en hiver qu’en été (camping, trekking, pique-nique), ainsi que de nombreuses facilités d’hébergement et de divertissement. Il est possible de se rendre à Uludag par la route où en empruntant le téléférique depuis Bursa.

Transports à Bursa

Vous pouvez vous y rendre en autobus depuis toutes les villes de Turquie.

 

Cappadoce

La Cappadoce est une région impressionnante avec ses paysages étranges, que composent les cheminées de fées, ses cités troglodytiques, ses villes souterraines et ses églises rupestres ornées de fresques d’un raffinement exceptionnel, qui vous laisseront un souvenir inoubliable.

À visiter en Cappadoce

  • Les habitations troglodytes et les églises rupestres font de Göreme et de son paysage tourmenté un véritable musée en plein air.
  • La chapelle St-Basile située à l’entrée du Musée en plein air de Gorëme abrite le portrait de Sainte-Marie et Jésus, Saint Théodore et la figure de Saint-George.
  • L’église de Tokali, la plus grande église connue dans la région, et l’église d’Elmali.
  • L’église Sainte-Marie, située derrière l’église de Tokali, abrite des scènes de l’époque biblique et des figures de saints.
  • L’église de Yilanlii.
  • L’église Karanlik.
  • Les villes souterraines de Kaymakli, Derinkuyu,Ozkonak et Mazi où des chrétiens persécutés trouvèrent refuge au VIIe siècle, fuyant l’iconoclasme de Byzance et les invasions.
  • La vallée de Kiliçlar qui traverse un site unique pour ses cours d’eau et ses reliefs.
  • Les vallées de Balkan, Hallaç, Kizilçukur, Keslik.
  • La pittoresque vallée de Soganli, située à 70km. d’Ürgüp, est le fruit de l’activité volcanique de la région. Profonde vallée aux parois escarpées, jalonnées de cônes de tuf , elle est surnommée “la vallée des pigeonniers” à cause des petits trous naturels creusés dans les cônes rocheux, où viennent nicher les oiseaux.
    La vallée de Soganli est aussi réputée pour ses églises rupestres, décorées de fresques du IXème et XIème siècle.
  • La merveilleuse vallée de Devrent.
  • La vallée de Catalkaya et ses célèbres « cheminées de fées ».
  • La Vallée d’Ihlara, est un impressionnant canyon creusé dans le tuf par la rivière Melendiz aux rives verdoyantes. Ses abruptes parois rocheuses, abritent d’innombrables églises troglodytes haut-perchées, ouvertes aux visiteurs.
  • Le musée d’ethnographie ; sa visite vous permettra de connaître le mode de vie d’une famille aisée à l’époque ottomane.
  • Les chutes de Kapuzbasi
  • Les beautés naturelles et les sentiers de randonnée du Parc National de l’Ala Dağlar valent le détour.
  • Les cités souterraines byzantines, comme celle de Kaymaklı.
  • L’ascension de la citadelle d’Uçhisar, offrant un panorama rocheux époustouflant.

Transports en Cappadoce :

En avion : aéroports de Kayseri et Neveshir. Plusieurs vols quotidiens de et vers Istanbul.

En autobus ou en taxi pour vous rendre à la gare routière de Kayseri qui dessert de nombreuses villes et villages.

En navettes privées jusqu’aux hôtels de la région, à partir des aéroports de Kayseri et Neveshir.

 

Éphèse

La magnifique côte égéenne de la Turquie a vu passer près de 4 000 ans de civilisation, dont maints vestiges portent témoignage, comme ceux d’Éphèse, Selçuk, et dans la région, les ports antiques de Priène et Milet, ainsi que le temple de Didymes.

Éphèse est l’une des plus anciennes cités antiques grecques d’Asie Mineure. Dans l’Antiquité, elle était l’un des ports les plus actifs de la mer Égée. L’Artémision, le grand sanctuaire dédié à Artémis, la déesse de la cité, comptait parmi les Sept Merveilles du Monde , et était situé à l’origine sur le rivage.

Les vestiges et monuments sont superbes et dans un très bon état de conservation. Leur découverte sera sans doute un point d’orgue de votre voyage en Turquie.

À visiter à Éphèse:

Éphèse est connue pour ses sanctuaires, notamment le temple de la déesse Artémis, l’une des Sept Merveilles du monde antique. Les murailles de la cité et la porte de Magnésie, marquent l’entrée du site. La visite débute par le gymnase de l’Est. Puis, plus loin, s’ouvrent à vous un vaste ensemble comprenant l’Odéon, les thermes de Varius, l’agora inférieur, le grand théâtre d’une dimension impressionnante, la basilique ainsi que la façade de la bibliothèque de Celsus qui est admirablement bien conservée.

  • Les voies marbrées d’Éphèse, cité antique la mieux préservée d’Europe.
  • Les produits locaux sur les marchés de Selçuk.
  • Au sommet d’une colline voisine surplombant le site antique d’Éphèse, vous pourrez visiter aussi la célèbre Maison de la Vierge Marie, dans laquelle la Vierge Marie avait vécu ses dernières années aux côtés de Saint-Jean à qui Jésus l’avait confiée.

Transports à Éphèse :

Le site archéologique d’Éphèse est situé à 20 Km au nord-est de Kusadasi, et à 80 km au sud d’Izmir, villes chacune desservies par un aéroport.

 

Istanbul

De par sa situation unique au monde, Istanbul s’est bâtie et développée sur deux continents. Elle changea plusieurs fois de nom au cours de son histoire: Byzas, son fondateur lui donna le nom de Byzance. Puis elle devint Constantinople en hommage à l’empereur Constantin Le Grand. Enfin, elle prit le nom d’Istanbul après sa conquête par les Ottomans.

Cette ville, formée de sept collines, abrite plus de 2800 mosquées, 120 églises et 15 synagogues qui se trouvent concentrées sur la presqu’île historique de Sarayburnu, quartier de Sultanahmet qui fut le cœur de la cité sous les Empires romains, byzantins et ottomans.

Joyau des mille et une nuits, Istanbul vous charmera par son histoire, sa diversité culturelle et architecturale. Musées, églises, palais, mosquées, marchés, panoramas et sites naturels vous émerveilleront et vous laisseront un parfum inoubliable!

À visiter à Istanbul

  • Musée Sainte Sophie. Construit en l’an 537, Sainte-Sophie fut une basilique jusqu’à la conquête d’Istanbul, soit durant 916 ans. Puis elle fut consacrée au culte de l’Islam en tant que Mosquée jusqu’à sa conversion en musée en 1934.
  • Le palais de Topkapi fut le siège durant près de 400 ans de l’empire Ottoman, principale résidence de tous les sultans jusqu’au 19e siècle. Il abritait plus de 50 000 personnes qui y vivaient et y travaillaient. Topkapi avait ses mosquées et ses bains ainsi que son propre zoo.
  • La Mosquée bleue appelée aussi Sultanahmet camii est la plus grande mosquée d’Istanbul. Elle possède six minarets. Elle fut construite par le sultan Ahmed 1er en 1609 et fut achevée en 1616. Ses murs couverts de faïences de couleur bleue, verte et blanche lui ont valu le nom de « Mosquée bleue ».
  • La mosquée Suleymaniyé, dédiée à Soliman le Magnifique est l’œuvre la plus majestueuse de Sinan avec sa rangée de coupoles de différentes hauteurs. Elle invite au repos et à la méditation.
  • Le musée archéologique qui conserve de précieuses collections.
  • Le musée des Arts turcs et islamiques expose des œuvres uniques datées du VIIIe au XIXe siècle.
  • Le musée Kariyé compte parmi les plus grands chefs-d’œuvre de la renaissance byzantine.
  • La citerne de Yerebatan a été construite en 532, dans le but de faire face au besoin en eau de cette partie de la ville. L’atmosphère mystique a été complétée par des jeux de lumière accompagnés de musique classique.
  • Le palais de Dolmabahçe (Dolmabahçe Sarayı)
  • Le palais de Dolmabahçe fut construit entre 1853 et 1856 sous le règne du sultan Abdülmecid. Il est le plus grand des palais du Bosphore. L’horloge du palais de Dolmabahçe est arrêtée à l’heure du trépas de Mustafa Kemal Atatürk, qui y perdit la vie le 10 novembre 1938 à 9 h05.
  • Le Grand Bazar d’Istanbul, fondé au XVe siècle est le plus grand marché couvert au monde. Il renferme plus de 4000 boutiques. On y accède par 18 portes. Il abrite 7 fontaines, 1 puits, 1 mosquée et 12 oratoires. Il reste un lieu très attrayant qui mérite une visite. Vous pouvez accéder directement vers le Bazar Égyptien du XVIIe siècle consacré aux épices.
  • Une croisière sur le Bosphore vous donnera l’occasion d’admirer cette ville fascinante et magique.

Transports à Istanbul :

En avion : L’aéroport international d’Istanbul, appelé Aéroport Istanbul. (code IST).

L’aéroport international d’Istanbul, inauguré le 29 octobre 2018, se distingue par sa capacité d’accueil annuelle de plusieurs millions de passagers et offre des vols vers plus de 350 destinations à travers le monde, le tout dans un confort optimal pour ses visiteurs.

 

Izmir/Cesme

La cité d’origine a été fondée au troisième millénaire av. J.- C.. À l’époque, elle était connue pour être la civilisation la plus développée d’Anatolie occidentale, à l’instar de la ville de Troie. On dit que le poète Homère y aurait habité!

Surnommée “la belle Izmir”, cette ville est nichée au creux d’un long golf étroit, animé par la navigation des navires et des yachts. Son climat est doux et ensoleillé tout au long de l’année, tempéré par la brise constante de la mer en été.

Le port d’Izmir est le deuxième après celui d’Istanbul. Izmir possède de très beaux sites de plongée sous-marine ainsi qu’un centre culturel accueillant des ballets, opéras et concerts. Ville animée et vivante, Izmir redouble d’effervescence en juin et juillet lors du Festival d’Art International, et en août et septembre pendant la Foire Internationale.

Non loin, vous pourrez profiter des beautés de la mer Égée sur la presqu’île de Çesme, située à 90 km vers l’ouest.

Incontestablement l’une des plus belles côtes de Turquie, avec ses plages et criques protégées, surplombées de forêts de pins, vous vous réjouirez des petits cafés typiques, restaurants et centres de sports nautiques. Çeşme est reliée à Izmir par une autoroute de 80 kilomètres.

À visiter à Izmir

  • Le Marché Kemeralti, l’un des plus anciens et vastes bazars de la ville, représente encore le centre commercial le plus important d’Izmir.
  • Le musée archéologique où sont exposées des œuvres relatives aux Ioniens, Grecs et Romains.

Transports à Izmir :

En avion : Des vols intérieurs assurent la liaison avec les grandes villes du pays, via Istanul.

La gare routière d’Izmir dessert de nombreuses villes à travers le pays, par autobus.

 

Pamukkale

Pamukkale constitue une merveille de la nature unique au monde. Elle tire son nom d’une cascade d’eau chaude sur une roche calcaire d’un blanc éclatant située non loin de la ville. Ce site naturel extraordinaire avec ses stalactites saturées en calcium, possède effectivement un aspect cotonneux très impressionnant. La ville bénéficie en outre de la proximité des ruines de Hiérapolis, célèbre site antique, et des côtes égéennes. Les vestiges grandioses de Hiérapolis, avec les travertins sans égal de Pamukkale, un ensemble très harmonieux.

Ne manquez pas ce surprenant trésor de la nature. Pamukkale est recensé parmi le patrimoine culturel mondial de l’UNESCO.

Les Thermes de Pamukkale

Il existe aux alentours de Pamukkale, à 5 km au nord, une grande station thermale, aux eaux de même composition que celle de Pamukkale mais plus chaudes. Ses eaux sont indiquées en cas de maladies dermatologiques, rhumatismales, cardiaques et sciatiques. Elles régularisent la circulation du sang et le métabolisme.

À visiter à Pamukkale

  • Le musée archéologique de Hériapolis abrite des œuvres en provenance de Hiérapolis, Lodicée,Colossée, Tripolis et Atuta.
  • Le théâtre romain, œuvre grandiose qui fut détruite par les tremblements de terre et l’érosion du temps, fut pris en main par les archéologues italiens.
  • La nécropole qui est la mieux conservée de l’Antiquité. Elle contient plus de mille tombeaux.
  • Transports à Pamukkale:

En avion : Pour vous rendre à Pamukkale, vous devrez y aller par la route. Le site se situe à 18 km de Denizli.

 

Samsun

Située sur les rives de la Mer Noire, Samsun est dotée d’un cadre naturel splendide et d’un patrimoine historique important. Elle possède le plus grand port turc de la mer Noire et elle accueille les touristes en quête de richesses culturelles en dehors des sentiers battus.

Elle a été fondée aux alentours de 760 av. J.-C. par la population lonienne de Miletos (Millet).

À visiter à Samsun

Le musée Atatürk vous permettra d’admirer objets, armes, livres et photos ayant appartenu à Mustapha Kemal.

Le musée d’Archéologie et d’Ethnographie abrite des objets appartenant à l’époque chalcolithique, à l’âge de bronze, et aux civilisations hittite, hellénistique et romaine.

Les thermes de Havza: ses eaux thermales possèdent des propriétés curatives reconnues pour les maladies rhumatismales, gynécologiques, neurologiques, les brûlures et l’arthrite.

Vous pourrez faire d’agréables balades et randonnées pédestres sur les plateaux de Laidk Akdag, dans les forêts de Yakakent, de Haci Osman et de Tekkeköy, parsemés de lacs artificiels.

Transports à Samsun:

En avion : L’aéroport de Samsun est desservi par plusieurs vols quotidiens, de et vers Istanbul.

Vous pouvez vous y rendre en autobus. La gare routière est au centre-ville.

NOS PHOTOS DE VOYAGE EN TURQUIE

Vous cherchez un circuit qui vous ressemble?

Ensemble, créons un itinéraire sur-mesure adapté à vos envies

ou contactez nous +1 514 789 2446

Vous souhaitez partir en croisière culturelle?

Ou partir fin 2021 - 2022, quel pays est ouvert?

Vous voyagez en groupe?

Voyagez en toute tranquillité
PROXIMITÉ
Notre agence est à taille humaine, notre service 100% personnalisé. Nous construisons ensemble un itinéraire qui vous correspond.
PRIX
Nous travaillons en direct avec nos partenaires locaux, et vous garantissons le meilleur rapport qualité prix.
SÉCURITÉ
Notre priorité pendant votre voyage. Sur place, bénéficiez d’une assistance francophone 24h/24 en cas d’urgence. La plupart de nos partenaires sont labellisés Safe Travels.
AUTHENTICITÉ
Notre lien étroit avec nos fournisseurs sur place nous permet de vous proposer des itinéraires originaux, proposant le meilleur des destinations.