EXPLORER PAR REGION
Afrique & Océan indien Amérique latine & Caraibes Asie Europe Proche & Moyen-Orient

Israël 

Voyager en Israël, c’est aller à la rencontre de l’histoire, des civilisations et des religions.

Voyager en Israël, c’est aller à la rencontre de l’histoire, des civilisations et des religions.

Entre orient et occident, cette région du Moyen-Orient abrite de nombreux sites archéologiques : forteresse de Massada, vieille ville d’Acre, vieux Jaffa, Césarée…

Visitez Haïfa, Bethléem et Nazareth.

Grimpez au Mont Carmel et parcourez le plateau du Golan. Découvrez la vie nocturne de Tel Aviv.

Et bien sûr, Jérusalem : ville sainte des 3 religions monothéistes, entre judaïsme (Mur des lamentations), chrétienté (Tombeau de Jésus au Saint Sépulcre) et islam (Mosquée d’Omar).

Goûtez à la riche cuisine aux influences méditerranéenne et orientale, tintées de cuisine juive traditionnelle, et faites l’expérience de la vie en kibboutz.

Côté détente, ne manquez pas une croisière sur le lac de Tibériade, un bain dans la Mer Morte ou une plongée dans la Mer Rouge.

Pourquoi voyager en Terre Sainte et en Israel ?

La Terre sainte attire, fascine et déchaîne toutes les passions. De par sa position stratégique, l’Israël a maintes fois été convoitée par les plus grands empires. Peu de régions du monde ont une histoire aussi longue, aussi riche, aussi mouvementée et aussi complexe.

Au fil des siècles s’y sont succédés les Égyptiens, les Assyriens, les Babyloniens, les Perses, les Grecs, les Romains, les Byzantins, les Arabes, les Croisés européens, les Ottomans, les Britanniques… Résumer l’histoire d’une ville comme Jérusalem par exemple équivaut à résumer l’histoire du monde depuis 3000 ans! Ou presque…

Cette région attire et fascine aussi pour d’autres raisons. En effet, aucun autre endroit au monde n’a autant d’importance au sein des trois grandes religions monothéistes : le judaïsme, le christianisme et l’islam. Pas étonnant qu’on qualifie cette région de « Terre sainte ».

La Bible : un livre historique ?

C’est aussi dans cette région que le livre le plus influent de l’histoire de la civilisation occidentale a été composé : la Bible. Qui n’a jamais entendu parler d’Adam et Ève, de Noé, d’Abraham, de Moïse, du roi David, de Jésus… ? Leurs histoires ont inspiré et influencé certains des plus grands penseurs, artistes, compositeurs, musiciens, écrivains, etc.

Pendant plusieurs siècles, l’historicité de la Bible n’a pas été remise en question. Adam et Ève avaient bel et bien été expulsés du jardin d’Éden après s’être laissé influencer par un serpent doté de la parole… Noé avait sauvé l’humanité et le monde animal en construisant une immense arche pour échapper à un Déluge qui a recouvert la terre entière… Moïse avait séparé la mer Rouge, Josué et certains prêtres avaient détruit la ville de Jéricho à l’aide de trompettes, le juge Samson avait perdu sa force après s’être fait couper les cheveux…

On ne remettait pas non plus en question le fait que 175 000 soldats assyriens aient été assassinés en une nuit par un ange, ou encore que Jésus soit né d’une vierge, qu’il ait changé l’eau en vin, qu’il ait marché sur l’eau, etc. Mais les choses ont bien changé !

Vers une interprétation moins littérale de la Bible

À partir des XVIIe et XVIIIe siècles, à l’époque des Lumières, on commence à mettre en doute l’historicité de certains récits bibliques. Comment croire par exemple que Moïse ait pu écrire le récit de sa propre mort ? Ou encore qu’Adam et Ève aient eu une discussion avec un serpent ?

Certains ont progressivement rejeté l’historicité des récits bibliques. D’autres ont toutefois pris conscience que la Bible avait pour projet de témoigner de l’histoire d’un peuple au-delà d’une quelconque exactitude historique. Il faut donc étudier la Bible en tenant compte des contextes géographiques et historiques qui l’ont vue naître.

L’archéologie à la rescousse

Des fouilles furent alors entreprises dans la région à partir du XIXe siècle. Au départ, on tente de prouver, grâce à l’archéologie, que la Bible pouvait encore être considérée comme un document historique. Selon l’expression consacrée, on fouille avec une pelle dans une main et une Bible dans l’autre ! On croit avoir trouvé des preuves de la migration des patriarches, de la conquête de la terre promise, des grandes constructions du roi Salomon, etc.

Toutefois, d’autres textes ‒ babyloniens, assyriens, égyptiens, sumériens – sont retrouvés et déchiffrés. Ils apportent un éclairage nouveau et, dans certains cas, contradictoire par rapport aux textes bibliques…

Puis, avec le raffinement des instruments utilisés dans les fouilles archéologiques, plusieurs anciennes certitudes sont tombées. Aucune trace d’Abraham, de l’exode d’Égypte, de la conquête de la « Terre promise », de la royauté unifiée sous David et Salomon…

Pas étonnant que le débat fasse toujours rage chez les historiens, les biblistes et les archéologues, qui s’affrontent encore de nos jours ! Il y a d’abord les « minimalistes », pour qui les textes bibliques ont été rédigés tardivement et sont sans grande valeur historique. Pour les « maximalistes », la Bible conserve en grande partie sa valeur historique et ne saurait donc être remise en question. Finalement, il y a les « révisionnistes », qui adoptent une position médiane et proposent une révision de l’histoire biblique en s’appuyant sur de nouvelles données archéologiques.

Bien que populaires depuis une vingtaine d’années, les positions des révisionnistes sont critiquées avec virulence par certains…

En Savoir Plus

Infos Pratiques Israël 

Préparer son Voyage en Israël

Israël s’étire entre la frontière du Liban, au nord, et le Golfe d’Aqaba au sud, sur 470 kms de long. Outre le Liban et la Mer, il est bordé d’ est en ouest par la Syrie, la Jordanie et l’Égypte. À l’endroit le plus large, de la Méditerranée à la Mer Morte, le pays fait seulement 135 kms, on peut le traverser en quelque 90 minutes. Malgré sa taille modérément petite, le paysage très spécifique alterne rapidement montagnes et plaines, terres fertiles et déserts.

Carte d'identité d'Israël

Superficie : 20 770 km2., dont plus de la moitié couvert par le désert du Néguev. Les zones occupées de la Cisjordanie, de Jérusalem Est, faisant partie des territoires palestiniens ainsi que le plateau du Golan ne sont pas inclus dans la superficie.

Capitale : Jérusalem (Beaucoup de pays reconnaissent plutôt Tel-Aviv comme capitale).

Population : 9,5 millions dont 15 % d’arabes israéliens.

Langue : La langue nationale d’Israël est l’hébreu moderne, et les langues officielles sont l’hébreu et l’arabe. L’anglais est la principale langue pratiquée pour communiquer avec les étrangers. Il est parlé et compris par la plupart des Israéliens. Un grand nombre d’israéliens possèdent une langue maternelle différente et de nombreuses langues sont parlées par la population, notamment le russe, le français, l’espagnol, l’amharique, etc.

Religion : 76 % de la population est de religion juive, 17 % est musulmane, 2% de chrétienne, 1,5% druze, 3,5% non classé.

Monnaie : La monnaie est le nouveau Shekel israélien.

Régime : Démocratie parlementaire

Chef de l’État : Isaac Herzog

Quand voyager en Israël ?

Israël jouit d’un été long, chaud et sec (avril-octobre) et d’un hiver généralement tempéré (novembre-mars) avec un climat plus frais et plus humide dans les régions montagneuses telles que Jérusalem et Safed. Cependant les mois de décembre, janvier et février peuvent offrir des journées ensoleillées.

Le printemps et l’automne demeurent les mois les plus agréables pour réaliser un voyage en Israël et dans les territoires palestiniens.

Formalités administratives, visa et passages frontière

Visas et passeports

Les Canadiens qui se rendent en Israël, en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza doivent présenter un passeport valide pendant au moins six mois après la date prévue de leur départ du pays. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport pour ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d’entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires ou la présence d’un tampon de visas d’entrée dans certains pays pourraient entraîner des vérifications plus strictes à la douane israélienne et être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Vous devrez aussi fournir la preuve que vous détenez un billet retour.

Le visa de touriste n’est pas nécessaire pour les habitants du Canada dans le cas d’un séjour de moins 90 jours.

Assurez-vous d’avoir au moins deux pages blanches dans votre passeport afin d’apposer les timbres visa nécessaires à l’arrivée et au départ. Prière de se référer à www.passport.gc.ca.

Vous pouvez aussi demander que le visa ne soit pas apposé directement sur le passeport mais sur une fiche à part. Demandez-le si vous comptez vous rendre dans des pays arabes ultérieurement car leur entrée pourrait vous être refusée si votre passeport indique que vous avez séjourné en Israël.

Déplacements à destination ou en provenance de la Cisjordanie

La Cisjordanie compte trois divisions administratives, qui sont soumises à divers degrés de contrôle administratif ou de sécurité entre autorités palestiniennes et israéliennes.

Israël contrôle les entrées et sorties de ressortissants étrangers qui se rendent en Cisjordanie. Dans certaines circonstances, Israël peut refuser à des voyageurs canadiens l’entrée en Cisjordanie.

Pour plus d’informations, communiquez avec le ministère israélien des Affaires étrangères (en anglais) ou avec l’ambassade israélienne la plus proche.

Les Canadiens qui se rendent dans cette région ou qui y vivent doivent s’assurer que leurs papiers d’identité et leurs documents et autorisations de voyage sont valides et à jour.

Pour plus de renseignements:
https://voyage.gc.ca/destinations/israel-la-cisjordanie-et-la-bande-de-gaza

Voyage entre Israël-Jordanie par voie terrestre

La Jordanie partage une frontière avec Israël. Les passages frontaliers entre les deux pays ont été ouverts depuis le traité de paix entre Israël et la Jordanie en 1994.

Actuellement 3 points de passage sont ouverts:

  • Le terminal frontalier Yitzhak Rabin / Wadi Araba Border Crossing; le plus au sud:

Le premier passage frontalier ouvert entre la Jordanie et Israël reliant Eilat à Aqaba. Il est utilisé par les touristes, les Israéliens et pour le fret. C’est la frontière qui permet de se rendre le plus rapidement d’un pays à l’autre. Dans des circonstances normales, cela vous prendra une demi-heure. Ce point de contrôle est très fréquenté par les voyageurs dans le sud d’ Israël voulant découvrir Pétra ou le désert du Wadi Rum en Jordanie. Ce dernier n’est qu’à une heure d’Aqaba. A partir de cette frontière, vous rejoignez Amman ou Jérusalem en 4 heures.

  • Le terminal frontalier Allenby / King Hussein Bridge; au centre:

C’est l’itinéraire le plus court entre Amman et les villes du centre d’Israël et a pour particularité de relier la Jordanie à la Cisjordanie. Des taxis privés stationnent au terminal et des transports collectifs passent à un arrêt de bus, que vous pourrez emprunter pour vous rendre dans toutes les régions d’Israël ou de la Jordanie. A équidistance de Jérusalem et Amman, il vous faudra 1 heure pour vous y rendre depuis ce passage.

  • Le terminal frontalier du Jourdain / Sheikh Hussein Bridge; le plus au nord:

Ce poste frontalier est situé près de la ville de Beit She’an; un magnifique site gréco-romain et proche des kibboutz. Le lac de Tibériade n’est qu’à 20 kms. Vous rejoindrez Amman en 1h15 et Jérusalem en 2 heures.

Taxes de passage en Jordanie depuis Israël

En sortant d’Israël (ou Cisjordanie pour Allenby), il vous faudra payer une taxe, d’environ 20 à 30 JOD (dinar jordanien/35-50 $CAD) selon l’endroit par lequel vous passerez. Le coût du visa jordanien sera de 40 JOD (70 $CAD). Vous pouvez aussi obtenir ce dernier à l’ambassade de Jordanie à Tel Aviv. Le visa est valable pour deux semaines. Afin de le prolonger, présentez-vous à un bureau local de la police jordanienne.

Gardez en tête de vous renseigner auprès des offices du tourisme sur le coût du passage car il peut être modifié et il dépend de certains cas particuliers.

Les informations sont données à titre indicatif et sont sujettes à des modifications sans préavis.

Représentation d’Israël au Canada

Consulat Général d’Israël à Montréal
1 Westmount Square, Suite 650, Westmount,
QC H3Z 2P9
Téléphone (+1) 514-940-8525
Fax (+1) 514-940-8555
Courriel : Consular@montreal.mfa.gov.il

Ambassade d’Israël à Ottawa
50 O’Connor Street, Suite 1005 Ottawa,
ON K1P 6L2
Téléphone (+1) (613) 750-7500
Fax (+1) 613) 750-7555
Courriel : info@ottawa.mfa.gov.il

Représentation du Canada en Israël

Ambassade du Canada à Tel Aviv, Israël
Canada House, 3/5 rue Nirim
Tel-Aviv, 6706038
Téléphone : (972) 02-2636-3300
à l’intérieur d’Israël (03) 636-3300
Télécopieur : (972) 03- 636-3380
à l’intérieur d’Israël (03) 636-3380
Courriel : taviv@international.gc.ca

Bureau de représentation du Canada à Ramallah, Cisjordanie

12, rue Elias Odeh, Ramallah, Cisjordanie
Téléphone : (972) (2) 297-8430
Courriel : rmlah@internattional.gc.ca
Site Web: www.cisjordanieetgaza.gc.ca

Santé

La situation sanitaire est bonne et il n’y a pas à prendre de précautions particulières. Aucun vaccin ( hors COVID) n’est obligatoire à l’entrée en Israël mais vérifiez que vous êtes bien à jour contre l’hépatite A et B.

Certains mois, les températures sont élevées, il est donc recommandé de boire beaucoup d’eau. Si vous allez dans le désert du Néguev ou au bord de la mer Morte, prenez toutes les précautions nécessaires contre les risques de déshydratation, d’insolation et de coups de soleil. N’oubliez pas de prévoir de quoi vous protéger du soleil : chapeau, lunettes de soleil et crème solaire.

Douanes

Les formalités de douane sont simples : peu de choses à signaler, et l’importation et l’exportation de devises sont libres.

Vous devez, dès votre arrivée, déclarer et inscrire auprès des autorités israéliennes vos caméras vidéo, ordinateurs portables et autres articles, afin de pouvoir les sortir lorsque vous quitterez le pays. Si vous transportez ce genre d’articles, vous devez passer par la zone rouge des douanes. À l’aéroport international Ben-Gourion, les agents de sécurité peuvent vous empêcher de garder votre ordinateur portable en cabine pendant un vol international en partance d’Israël. Les ordinateurs sont souvent envoyés séparément. Sachez que ce genre de matériel peut être perdu ou endommagé. Évaluez bien votre besoin de voyager avec un ordinateur portable si vous devez quitter le pays pour l’aéroport international Ben-Gourion.

https://voyage.gc.ca/destinations/israel-la-cisjordanie-et-la-bande-de-gaza

Sécurité et Assurances

Conseils aux voyageurs et avertissements

Les Conseils aux voyageurs et avertissements sont la source d’information officielle du gouvernement du Canada. Ceux-ci vous offrent des conseils importants en matière de sécurité, formalités et santé afin de vous aider à prendre des décisions éclairées et à voyager en toute sécurité. Quelle que soit votre destination, vous devriez consulter la page Conseil aux voyageurs et avertissements propres à votre destination à deux reprises : au moment de planifier votre voyage, puis juste avant de partir, car les conditions de sécurité ont pu changer entre le moment de vos préparatifs et la date de votre départ.
https://voyage.gc.ca/voyager/avertissements
https://voyage.gc.ca/destinations/israel-la-cisjordanie-et-la-bande-de-gaza

Assurance voyage

Pour votre sécurité et avant de quitter le Canada, nous vous recommandons de souscrire à une assurance voyage au moment de l’achat de votre voyage. Votre assurance voyage devrait inclure des assurances annulation, maladie, vie et invalidité qui vous éviteront de grandes dépenses, dont des frais d’hospitalisation ou de traitements médicaux à l’extérieur du Canada. Consultez-nous pour une soumission en nous appelant au 514- 612-7794 ou remplissez le formulaire de contact.

Inscription des Canadiens à l’étranger

Il est important d’être bien préparé et de s’attendre à tout, même aux imprévus, peu importe où vous vous trouvez dans le monde. L’Inscription des Canadiens à l’étranger est un service gratuit qui permet au gouvernement du Canada de vous aviser en cas d’urgence à l’étranger ou à la maison.

Ce service vous permet également de recevoir des renseignements importants avant ou pendant une catastrophe naturelle ou des troubles civils.

Nous vous encourageons à vous inscrire sur : https://voyage.gc.ca/voyager/inscription ou au +1 613 944 6788

Monnaie et change

La monnaie est le Nouveau Shekel Israélien. 1 $CAD = 2.70 ILS. Pour le taux de change du jour, par ici.

Le Shekel est une monnaie convertible indexée sur le Dollar américain. On peut changer indifféremment dollars ou euros. Les devises étrangères peuvent être changées dans toute agence bancaire et dans la plupart des hôtels. Les banques sont ouvertes de 08h30 à 12h00 et de 16h00 à 18h00 dimanche, mardi et jeudi. Les cartes de crédit sont d’usage fréquent. Sur place, vous pouvez retirer des devises locales aux guichets automatiques.

Langues

L’hébreu moderne et l’arabe sont les deux langues officielles. On parle aussi l’anglais (très répandu), le français et le russe.

Heure locale

Le décalage horaire en Israël est de sept heures de plus par rapport à Montréal. Lorsqu’il est 12h00 à Montréal, il est 19h00 à Tel-Aviv.

Électricité

Les normes européennes sont en vigueur (220V/ 50Hz). La plupart des prises sont à trois dents mais sont souvent adaptées aux prises à deux dents. Prévoyez un adaptateur universel dans vos valises, si ce n’est pas le cas vous pourrez en trouver à l’aéroport.

Pour plus d’informations: https://www.worldstandards.eu/fr/electricite/prise-voltage-par-pays

Tenue vestimentaire, recommandations

D’avril à octobre, nous vous conseillons d’emporter des vêtements légers et pratiques, en coton, sans oublier la petite laine pour le soir. De novembre à mars, prévoyez des vêtements chauds. Privilégiez des chaussures confortables pour les visites des sites.

Lorsque vous visitez des lieux de culte, il convient de respecter les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants : torse et épaules couverts, éviter les shorts, les jupes doivent descendre au-dessous du genou.

Téléphone

Le réseau téléphonique est bon et permet d’appeler au Canada depuis l’ensemble du pays.

Pour appeler au Canada, composez d’abord le code d’accès israélien pour atteindre l’international 00 ou le signe “+” si vous téléphonez depuis un téléphone portable. Faites ensuite l’indicatif canadien: 1 et enfin le numéro local de votre correspondant.

Pour appeler Israël, composez d’abord le 011 suivi du code international d’Israël 972 suivi du code de la région sans le « 0 » et enfin composez le numéro local de votre correspondant

Note : Vous pouvez louer à l’aéroport Ben-Gourion un portable ou acheter une carte Sim que vous utiliserez directement avec votre portable.

Transports

La voiture est le moyen de transport le plus pratique pour découvrir Israël. Il est conseillé d’avoir un permis de conduire international.

L’âge minimum pour conduire en Israël est de 17 ans et la conduite se fait sur la droite de la chaussée. Les limitations de vitesse sont de 30 à 50 km/h dans les villes, 80 à 90km/h sur les routes, et 130 km/h sur les autoroutes et la Route n°6. Les ceintures de sécurité sont obligatoires et si vous voulez aller en ville faire la fête la nuit, gardez à l’esprit qu’il y a une tolérance zéro concernant l’alcool au volant. Avant de vous amuser, désignez donc un conducteur qui devra rester sobre. Le bus et le taxi collectif sont également pratiques pour circuler d’une ville à l’autre.

Pourboire

Le pourboire pour les chauffeurs et les guides n’a aucun caractère obligatoire mais il est d’usage, lorsque vous en êtes satisfait, de donner environ 1,5 CAD par jour et par personne aux chauffeurs et 3 à 5 CAD par jour et par personne au guide local.

Cuisine Israélienne

Les restaurants en Israël proposent une variété de mets pouvant satisfaire les papilles des touristes du monde entier. Cuisine méditerranéenne, israélienne et palestinienne; vous n’aurez que l’embarras du choix. La plupart des hors-d’œuvre et accompagnements comme la pita, les mezze libanais, falafels, viandes grillées et même les pâtisseries se retrouvent presque partout.

Semaine Israélienne type

Semaine Israélienne type

La semaine israélienne est différente de celle de la plupart des pays du monde. La semaine de travail va du dimanche au jeudi, le vendredi et le samedi correspondant au week-end. La plupart des entreprises sont ouvertes le vendredi et ferment tôt dans l’après-midi avant le début du chabbat juif, qui commence au coucher du soleil le vendredi et dure jusqu’au samedi, peu après le coucher du soleil. Il faut noter que dans les commerces arabes le jour de congé est plutôt le vendredi.

Samedi, jour du Shabbat

En Israël, le samedi, jour du Shabbat est jour de congé…et ne vous étonnez pas si votre ascenseur s’arrête à tous les étages de votre hôtel ce jour-là: selon la tradition juive, on ne touche aucun objet le samedi. Les magasins sont donc fermés le samedi…sauf à Tel-Aviv. A Jérusalem les quartier chrétiens et arabes restent animés.

Jours fériés en Israël en 2022

Fêtes Juives

Purim : 16-17 mars 2022
Pâques Juive : 15-23 avril 2022
Pentecôte ( Shavouot) : 3-6 juin 2022
Nouvel An juif : 23-27 septembre 2022
Yom Kippur : 4 octobre (heures limitées d’entrées aux frontières)-5 Octobre 2022 (frontières fermées)
Fête du Tabernacle : 7-16 octobre 2022
Chanukkah : 16-26 décembre 2022

Fêtes Musulmanes :

Israa et Miraj : 28 février – 2 mars 2022

Ramadan & Eid Al Fitr : 2 avril – 6 mai 2022
Eid Al Adha : 9-12 juillet 2022

Que Voir EN Israël 

Jérusalem

C’est le Centre névralgique des trois religions monothéistes que sont le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam. Entre synagogues, églises et mosquées ici l’on se trouve au cœur de l’Histoire.

La Vieille ville, entourée de ses murailles

Avec le Mont du Temple en son cœur, les rues qui la traversent et les sites qui la peuplent sont autant de pierres qui témoignent de 4000 ans d’histoire.

Le quartier Chrétien

Dominé par le Saint Sépulcre et sillonné par la Via Dolorosa, calvaire du Christ avec sa croix, et riche de multiples églises latines et orthodoxes.

Le quartier Arménien

Niché derrière de hauts murs et d’énormes portes en bois, offre la magnifique cathédrale St Jacques ainsi qu’un monastère, véritable ville dans la ville.

Le Quartier Juif

Où le Mur des Lamentations rassemble les juifs du monde entier, regorge de découvertes archéologiques dont le Cardo Maximus (axe romano-byzantin le plus ancien) n’est pas la moindre découverte.

Le Quartier Musulman

Véritable marché à ciel ouvert niché dans d’étroites ruelles, s’étire de la Porte de Damas jusqu’au Mont du Temple, lieu sacré où se dresse la Mosquée Al-Aqsa.

 

Autres incontournables de Jerusalem

Le Mont Sion

Il rassemble des sites révérés par les trois religions. On y trouve le Tombeau de David, érigé par les Croisés 2000 ans après la mort du Roi David, le Cénacle, lieu de la dernière cène, l’Église et le monastère de la Dormition car ce serait à cet endroit que la Vierge Marie se serait endormie, ainsi que l’église Saint-Pierre-en-Gallicante (chant du coq), lieu où St Pierre aurait renié le Christ.

La Cité de David

Après la Porte des Immondices, est un vaste champ archéologique.

Le Mont des Oliviers

il se trouve dans les Jardins de Gethsémani dont tout le monde connaît l’histoire, avec ses églises, sa mosquée et ses couvents.

Le centre-ville de Jérusalem

Un quartier moderne grouillant de boutiques et de gens.

La rue King David

L’artère qui est ceinturée par des demeures plus luxuriantes les unes que les autres.

La Knesset

Le Parlement de l’État d’Israël.

Yad Vashem

Le mémorial à la Shoah.

Lire la suite

Les grottes de Maresha et Beit Guvrin

Inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO, ces quelques 3500 galeries souterraines, œuvre de la nature aidée par les Phéniciens, regorgent d’inscriptions de ceux qui, au cours des siècles, sont venus s’y réfugier.

Tel Aviv et Jaffa

Cette bande littorale, animée et cosmopolite, est d’une modernité frappante. A travers les tours et immeubles de cette ” ville blanche” on pourra remarquer bon nombre d’édifices du style “Bauhaus”, inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. De nombreuses galeries d’arts ont pignon sur rue dans cette aux plages si réputées.

Jaffa

C’est le quartier arabe de Tel-Aviv et donc le plus ancien de la ville. La vieille partie de cette ville millénaire, fief des Croisés durant de nombreuses années, témoigne par son architecture et ses monuments historiques, du rôle important qu’elle a joué notamment grâce à son port de mer. Et qui ne connaît pas les fameux “orangers de Jaffa” ?

Haïfa et la Côte du nord

Haïfa abrite un port depuis le XIVème siècle avant Jésus-Christ! C’est dire à quel point elle a traversé l’histoire et ses conquérants. Adossée au Mont Carmel qui, selon plusieurs légendes aurait été le refuge du prophète Élie et d’où il se serait envolé vers le ciel sur un char de feu, fait l’objet de fouilles depuis de nombreuses années. Ces dernières ont démontré la présence humaine lorsqu’un spécimen de l’Homme de Néandertal y fut découvert au début du XXième siècle. Haïfa est aussi le centre de la religion Bahaï.

Megido

Un peu au sud d’Haïfa, Megido a vécu son lot de batailles au fil des siècles. La pharaon Thoutmôsis III, en 1468 av. JC, y livra bataille contre les israélites. Le roi Salomon eut raison des Égyptiens. Les fouilles archéologiques ont mis à jour les vestiges de vingt périodes historiques, de 4000 à 400 av. JC.

Césarée

Un des sites romains les plus impressionnants du Moyen-Orient, cet ancien grand port sous l’Empire ne finit pas de livrer ses secrets.

  • Amphithéâtre d’Hérode et les thermes,
  • Le palais d’Hérode,
  • Le Cardo : statuaire des II et III siècle dont la représentation de l’Empereur Hadrien en porphyre rouge.

Acre

Capitale du Royaume des Templiers, la Vieille ville, entre ses murailles séculaires, regorge de sites architecturaux.

Jish

Gush Halav est le seul village maronite (chrétien) d’Israël. Sur les pentes du Mont Méron.

Tibériade

Ville située sur le lac du même nom, elle est la capitale de la Galilée. Fameuse pour les récits évangéliques de la vie du Christ. Vestiges de la période du roi juif Hérode Antipas. Non loin sur la montagne se trouve le lieu du Discours qui aurait été prononcé par Jésus. Également, dans les environs, le Jourdain avec le lieu de pèlerinage dédié au baptême du Christ.

Nazareth

Lieu de naissance du Christ selon les Évangiles. C’est la plus grande ville arabe d’Israël. La Basilique de l’Annonciation est érigée sur le lieu que l’on dit “la Maison de Marie et de Joseph”.

Cisjordanie – Palestine

La plus large part du territoire palestinien est contrôlé par les forces israéliennes.

Les lieux hébraïques

  • Jericho

Ses vestiges font remonter les origines de cette ville biblique à plus de 10 000 ans. Un tour dans le téléphérique donne un aperçu unique sur la plaine, riche en vergers, et les montagnes d’un ocre saisissant.

  • Massada

Haut lieu de la résistance juive au conquérant romain, cette ancienne forteresse aurait, selon l’historien Flavius Josèphe, connu la résistance des Zélotes. Le siège de MASSADA par les Romains s’est terminé dans un bain de sang puisque plus d’un millier de juifs auraient été massacrés pendant que d’autres se suicidèrent en se jetant du haut de la falaise. D’importantes fouilles ont mis à jour de précieux vestiges de la forteresse.

Les lieux chrétiens

  • Bethléem

Ville du Roi David, lieu de naissance du Christ, la ville est aujourd’hui une ruche bourdonnante d’activités. Parmi les nombreuses églises, ne pas rater la Basilique de la Nativité. Le Tombeau de Rachel est aussi dans les environs.

Les lieux palestiniens

  • Ramallah

Capitale (temporaire puisque Jérusalem est officiellement la capitale réclamée) de la Palestine. Centre commercial des Palestiniens, siège de leur gouvernement. Mausolée de Yasser Arafat.

  • Naplouse

La plus populeuse des villes palestiniennes offre une vieille ville, Al Wasaba, capable de rivaliser avec celle de Jérusalem.

  • La mer Morte

Pour le calme et la relaxation, ses rives sont idéales et aménagées à différents endroits. Flottez en paix sur cette mer salée.

  • Le désert du Negev

La longue route du désert du Negev vous mène jusqu’à la station balnéaire d’Eilat, sur la Mer Rouge. Dans ce désert se sont développés, par la création d’oasis artificiels, des cultures maraîchères, mais aussi des vignobles.

NOS INSPIRATIONS VOYAGES EN ISRAëL 

Croisières

Pour sa sélection de croisières fluviales et maritimes, de distinction, au cachet élégant de confort remarquable, Atypika s’associe avec des partenaires partageant la même vision du voyage, de l’exploration et du luxe, pour vous proposer des expériences uniques de croisières à travers le monde au plus près de la nature, et à la découverte des cultures et des traditions.

 

 

Voyage culturel

Rien de tel que le voyage pour découvrir et comprendre d’autres cultures et s’ouvrir l’esprit. Et vous pouvez compter sur nous pour faire de votre voyage culturel une expérience unique.

Voyage en autotour

Découvrir une destination au volant de votre voiture, c’est voyager à votre propre rythme, c’est vous qui décidez quand vous partez et ou faire une pause. Voici quelques-unes de nos propositions pour votre itinéraire autotour en toute liberté.

Photos de Voyage EN Israël 

ou contactez nous +1 514 789 2446
Nos assurances voyage 2022
Où partir fin 2021 - 2022, quel pays est ouvert?
Vous souhaitez un itinéraire sur-mesure?
Voyagez en toute tranquillité
PROXIMITÉ
Notre agence est à taille humaine, notre service 100% personnalisé. Nous construisons ensemble un itinéraire qui vous correspond.
PRIX
Nous travaillons en direct avec nos partenaires locaux, et vous garantissons le meilleur rapport qualité prix.
SÉCURITÉ
Notre priorité pendant votre voyage. Sur place, bénéficiez d’une assistance francophone 24h/24 en cas d’urgence. La plupart de nos partenaires sont labellisés Safe Travels.
AUTHENTICITÉ
Notre lien étroit avec nos fournisseurs sur place nous permet de vous proposer des voyages originaux, proposant le meilleur des destinations.