EXPLORER PAR REGION

Afrique & Océan indien Afrique du Nord & Moyen-Orient Amérique du Nord Amérique latine & Caraibes Asie Europe

Boissons traditionnelles de Turquie

15 September 2021

Vous souhaitez en savoir plus sur la boisson traditionnelle de la Turquie ?

La Turquie est un pays de contrastes.

Entre les forêts d’oliviers à perte de vue de la côte égéenne et la terre aride de la Cappadoce, les ruines de Çatal Hoyuk, site préhistorique occupé depuis 9.000 ans, et les centres d’achats dernier cri d’Istanbul.

De Bodrum, station balnéaire populaire et moderne, à Konya, ville pieuse remontant à un site de l’âge du cuivre (-3000 ans avant JC), le pays et sa population pratiquent une sorte de grand écart permanent entre tradition et modernité, influences européennes et asiatiques.

Pendant longtemps, les problèmes insolubles que cette position un peu précaire suppose, furent étouffés par des dictatures et des coups d’états militaires divers. Mais depuis les années 1990, la Turquie est une démocratie et les débats publics résonnent donc de cette grande diversité.

Au milieu de ces grands débats, une question, anodine en apparence et cristallisant pourtant autour d’elle l’essentiel des questions de société actuelles : quelle est la boisson nationale de la Turquie ?

Il est rare d’observer des Turcs sans qu’ils ne soient en train de porter quelque chose à leurs lèvres. Le spectacle incessant des garçons de café apportant sur des plateaux en équilibre incertain des boissons diverses dans les bureaux, les souks et même les ministères fait partie de l’expérience d’un voyage en Turquie.

Thé, café, raki ou ayran ?

Outre le thé et le café, très populaires, les Turcs aiment boire deux boissons : le raki (prononcer rakeu) et l’ayran, mélange de yoghourt, de sel et d’eau. Pendant longtemps, c’était le rakı, alcool anisé coupé ou non d’eau, qui faisait office de boisson nationale.

Ataturk, fondateur de la Turquie et amateur de raki

Atatürk, fondateur de la Turquie moderne et véritable héros national dont le portrait orne de nombreux commerces et habitations, était en effet un grand amateur de ce breuvage. Depuis quelques années, Recep Tayyip Erdoğan, ancien maire d’Istanbul et Premier Ministre de la Turquie pendant plus de dix ans avant de devenir son président en 2014, a cependant décidé de relancer cette question.

Ou l’ayran, meilleur pour la santé ?

M. Erdoğan, dont les soutiens proviennent des régions les plus pauvres et les plus religieuses de la Turquie, cherche ainsi à remettre en question l’héritage d’Atatürk et surtout de son parti (le parti républicain du peuple), qui ont modelé le pays depuis les années 1920 avec l’appui des régions côtières, plus riches et tournées vers l’Occident. Rappelant à mots couverts l’alcoolisme et les problèmes de foie qui emportèrent le père de la nation, il a, dans plusieurs discours, cherché à inciter les habitants du pays à se détourner du rakı et à consommer davantage d’ayran.

En définitive, quelle est la boisson officielle de la Turquie? Certains plaisantins, cherchant à réconcilier tout le monde, suggèrent de mêler yoghourt et rakı. Un grand écart que nous ne conseillons pas d’essayer à la maison.


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/customer/www/atypikatours.com/public_html/wp-content/themes/atypika/single-blog.php on line 104

Idées de circuits

AUTRES ARTICLES