Les matriochkas ou l’histoire des poupées russes

15 September 2021

Connaissez-vous l’origine des matriochkas ? Diminutif de Matriona (prénom désignant traditionnellement une paysanne potelée), ces petites poupées russes en bois peints emboîtées l’une dans l’autre sont entrées dans l’histoire, non seulement de la Russie mais du monde entier.

La Russie en quête d’identité

Tout a commencé à la fin du XIXe siècle… La Russie plus que jamais est en quête de son identité. L’artisanat russe traditionnel est alors sollicité. Le pays cherche un jouet typique susceptible de devenir un emblème. Un jouet, c’est une excellente idée, mais aucun ne semble suffisamment convaincant. C’était sans compter un voyage, une rencontre, un souvenir… et Eurêka !

La légende dit en effet que l’idée naît dans l’imagination du peintre russe, Serguei Malioutine, qui, apercevant des bibelots rapportés du Japon, s’en trouve inspiré. Il s’agit de poupées en bois emboitées représentant les Sept Divinités du Bonheur qui symbolisent, dans la mythologie japonaise, la bonne fortune. Dans une boutique de jouets de Serguiev Possad (ville au nord-est de Moscou), Serguei Malioutine commence à dessiner quelques croquis.

Inspiration japonaise et savoir faire Russe

L’artisan Vassili Zvezdotchkine en fait des figurines sculptées que le peintre met ensuite en couleurs. Mêlant inspiration japonaise et savoir-faire russe (voir aussi les techniques de décoration des oeufs de Fabergé), la toute première série est composée de huit poupées : la plus grande est une fille portant un tablier, les suivantes sont alternativement un garçon et une fille, la plus petite – qui ne s’ouvre pas – est un bébé. Les matriochkas sont nées !

En 1900, l’épouse de Savva Mamontov – célèbre industriel et grand mécène russe, décide de présenter ces poupées à l’Exposition Universelle de Paris où le jouet remporte une médaille de bronze. C’est un succès ! Dès lors, l’idée de répand et de nombreuses régions russes se lancent dans la production de matriochkas, chacune adoptant un style différent. La poupée se retrouve rapidement sur tous les étals de marché et devient le souvenir idéal à rapporter lors d’un voyage en Russie.

Dans les années 1990, la tradition laisse place à l’humour et à l’imagination : les poupées de bois revêtent le visage de politiciens, de célébrités ou de personnages de la culture populaire. Aujourd’hui, vous pouvez même commander votre portrait, celui d’un proche ou pourquoi pas celui de toute votre famille ! L’image de la matriochka se décline également sur tous types de supports : linge, vaisselle, papeterie…

Matriochka, la poupée russe devenu emblématique de la Russie

Ainsi, en l’espace d’un siècle, la matriochka a atteint son objectif : elle est devenue l’un des symboles les plus connus au monde de l’artisanat russe ! De quoi remercier les Sept Divinités du Bonheur…

Pour tous les amateurs de matriochkas, Atypika vous conseille :

  • le musée du jouet à Serguiev Possad (70km de Moscou), où sont exposés – parmi plus de 30 000 objets – les premières matriochkas ainsi que les jouets préférés des tsars.
  • une initiation à l’art des matriochkas dans un atelier artisanal.

Découvrez notre circuit à la découverte des trésors de Russie.


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/customer/www/atypikatours.com/public_html/wp-content/themes/atypika/single-blog.php on line 104

Idées de circuits

AUTRES ARTICLES