INSPIREZ MOI

EXPLORER PAR REGION

Afrique & Océan indien Afrique du Nord & Moyen-Orient Amérique du Nord Amérique latine & Caraibes Asie Europe

Portugal: qu’est-ce qu’un Azulejo ?

15 September 2021

L’azulejo vient du proche-orient

Le mot azulejo est d’origine portugaise et désigne un petit carré de céramique émaillée généralement utilisé en grands ensembles de panneaux décoratifs. L’azulejo est le résultat d’un long processus de transferts culturels, de dialogue entre plusieurs cultures, un ensemble d’expériences, de savoirs et de techniques. Son origine se trouve au Proche-Orient.

Diffusion sur la péninsule ibérique

Puis, l’expansion arabe par le nord de l’Afrique et la Péninsule ibérique a permis sa diffusion en Europe occidentale.

La technique de la majolique, développée par les Italiens pendant la Renaissance, a permis aux peintres à chevalet portugais de s’intéresser à cette technique décorative dès le XVIe siècle.

De son rôle important dans la décoration, l’azulejo a pris au Portugal une fonction extraordinaire en tant que complément de l’architecture pendant le Baroque. En effet, la plasticité et le mimétisme du petit carreau de céramique peint permettent un parfait « mariage » avec l’architecture, la transformant profondément et fournissant une tridimensionnalité ainsi qu’une ambiance presque théâtrale aux espaces architectoniques.

 

 

Sa capacité d’adaptation à tous les courants artistiques du XVIe au XXIe siècle est surprenante. Comme on peut le constater au palais Fronteira, au Musée des Azulejos et dans les stations de métro à Lisbonne.

Les panneaux d’azulejos sont partout : dans les façades des maisons et des palais, dans les médaillons religieux placés à l’entrée des maisons, dans les frises autour des portes et des fenêtres, dans des lambris à l’intérieur et à l’extérieur des églises et dans les recoins les plus romantiques des jardins. Les azulejos font partie du quotidien des Portugais. L’azulejo est, avec la boiserie dorée, un trait distingué et identitaire de l’art portugais depuis près de cinq siècles.

– Par Joaquim Eusebio

AUTRES ARTICLES