Le Mexique de Frida Kahlo

15 September 2021

Le 6 juillet 1907, dans le quartier de Coyocàn au sud de Mexico, Matilde – mexicaine d’origine espagnole et amérindienne – et Guillermo – né Wilhelm en Allemagne – accueillent leur troisième enfant : Frida Kahlo. C’est dans cette casa azul (maison bleue) que grandit celle qui, grâce à son talent et à sa personnalité, marquera l’histoire de l’art, de son pays et de son temps. Retour sur un destin hors du commun.

La jeunesse de Frida Kalo au Mexique

Dans les années 1910, la révolution mexicaine fait rage. Frida vit une enfance sereine lorsqu’elle contracte la polyomélite. Sa jambe droite est atrophiée. Restée boiteuse, l’adolescente qui souhaite désormais devenir médecin étudie à l’école nationale préparatoire de Mexico. Mais à 17 ans, un grave accident de bus bouleverse ses plans. Dans un état critique, souffrant de nombreuses blessures, elle est clouée au lit, immobilisée dans un corset. Pour la distraire de cette longue et douloureuse convalescence, son père lui fabrique un chevalet et installe un miroir au dessus de son lit. La jeune fille se met alors à peindre son portrait inlassablement et se découvre une nouvelle vocation : la peinture.

Sa découverte de la peinture et de la politique

Maintes fois opérée et souffrant de séquelles irréversibles, Frida se relève et, jeune fille passionnée éprise de liberté, prend part à la vie politique et culturelle de son pays. Inscrite au Parti communiste mexicain, sensible à la place des femmes dans la société, elle rêve d’étudier et de voyager. C’est alors qu’elle rencontre Diego Rivera, peintre muraliste mexicain à grand succès, à qui elle montre ses toiles. Il a 43 ans, elle 22, c’est le coup de foudre. Ils se marient rapidement et le couple part aux États-Unis – San Francisco, Détroit – où Diego doit assurer des commandes. Mais les tromperies répétées de son époux et trois fausses couches incitent Frida à rentrer au Mexique en 1935. De retour dans la maison de son enfance, elle continue de peindre et mène désormais une vie libre nourrie d’aventures et de rencontres.

La Casa Azul

La casa azul devient un lieu prisé où se croisent personnalités du monde artistique, culturel et politique – dont Trotsky, en exil, avec qui elle vivra une brève idylle. Son art devient un creuset où se mêle histoire familiale (ses origines multiples), douleurs intimes (accident, incapacité d’avoir un enfant) et thèmes chers à son pays (indépendance, religion, lutte des classes…).

Reconnaissance internationale de Frida Kalo

En 1938 a lieu sa première exposition à New York, marquant le début d’une reconnaissance internationale. S’ensuivront une exposition en France – expérience dont elle gardera un très mauvais souvenir, son élection en tant que membre du Seminario de Cultura Mexicano, sa nomination à la tête d’une classe de peinture à l’Académie des Beaux Arts de Mexico, un prix de peinture… Divorcée, elle épouse une seconde fois Diego, mais les douleurs physiques liées à son accident ne cessent de l’empoisonner. Les opérations sont nombreuses et pénibles. Lors du vernissage de sa première exposition à la Galerie d’art contemporain de Mexico, ne pouvant se lever, elle apparaît allongée sur un lit. Amputée de la jambe droite, dépressive, elle disparaît le 13 juillet 1954 au faîte de sa gloire, laissant derrière elle une oeuvre majeure et une histoire inspirante. Plus de 60 ans après, ses peintures sont exposées à travers le monde, ses écrits sont édités dans toutes les langues et son personnage a laissé place à un culte vivace inspirant l’art, le cinéma, la mode… Ne voulant plus jamais avoir à rester allongée, elle fut incinérée et ses cendres reposent aujourd’hui encore sur son lit dans la casa azul.

Pour en savoir plus sur Frida Kahlo, Atypika vous conseille :

Visites et activités au Mexique

  • La Casa Azul (maison bleue), dans le quartier de Coyocàn au sud de Mexico, maison-musée où naquit, mourut et repose Frida Kahlo. Une étape incontournable.
  • L’Antiguo Colegio de San Ildefonso de Mexico, ancienne École nationale préparatoire devenue musée où Frida Kahlo étudia et rencontra Diego Rivera.
  • Un cours de cuisine suivi d’une dégustation des plats mexicains préférés de l’artiste, fin palais et fine cuisinière.
  • Le musée Casa Estudio Diego Rivera y Frida Kahlo, maison-atelier construite dans le quartier de San Angel par l’architecte mexicain Juan O’Gorman pour le couple d’artistes qui y travailla à partir de 1934.
  • La ville culturelle de San Miguel de Allende, dont Frida fut l’une des égéries et des muses.
  • Le Musée Dolores Olmedo, dans le quartier de Xochimilco à Mexico, qui présente notamment la plus belle collection d’œuvres de Frida Kahlo et Diego Rivera.

À voir

À lire

À explorer en ligne

  • Le site internet qui lui a été consacré par sa nièce en 2006 (uniquement en espagnol et en anglais).

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/customer/www/atypikatours.com/public_html/wp-content/themes/atypika/single-blog.php on line 104

Idées de circuits

AUTRES ARTICLES