EXPLORER PAR REGION

Afrique & Océan indien Afrique du Nord & Moyen-Orient Amérique du Nord Amérique latine & Caraibes Asie Europe

Les grands explorateurs ibériques

15 September 2021

Fils de riche marchand vénitien, explorateur de contrées lointaines, Marco Polo émerveilla le monde occidental par ses récits dans son « Livre de Marco Polo ». De retour en Europe en 1295 après de nombreuses années au service de l’empereur mongol Kubilay Khan, son témoignage fit état d’un univers oriental merveilleux, luxuriant, riche d’épices, de soieries, d’or et de pierres précieuses.

Des richesses venues d’Orient

Clou de girofle, cannelle, muscade, poivre, gingembre… dissimulant le goût d’une viande avariée, devinrent des denrées prisées par l’aristocratie et la bourgeoisie aisée. Les flottes vénitiennes et génoises dominaient ce commerce, redistribuant les épices parvenues aux ports méditerranéens par les caravanes arabes. La prise de Constantinople par les Turcs en 1453, perturba l’acheminement et fit gonfler le prix de ces produits tant recherchés.

Expéditions à la recherche d’épices

Dès lors, un vent de découverte souffla sur l’Europe, qui se lançait dans de lointaines et périlleuses expéditions pour atteindre directement le pays des épices, l’Inde fabuleuse. Le Portugal, peuplé de moins d’un million d’habitants, pour la plupart des paysans pauvres, s’hasarda en premier. L’esprit d’aventure, le « braggadocio » portugais, animait ces navigateurs, citoyens d’une nation fière, mû par une grande ferveur patriotique et religieuse. Le Prince Henri du Portugal, dit le Navigateur, initia l’exploration des côtes africaines, finançant, conseillant les explorateurs, permettant à Bartolomeu Dias, de franchir le cap de Bonne Espérance en 1488, 70 ans après le début des expéditions audacieuses.

La Caravelle de Vasco de Gama atteignit les côtes indiennes « pour le Christ et les épices » après avoir contourné l’Afrique en 1497. En 1502, le nouvel amiral des Indes reprend la mer, avec une flotte nombreuse, une expédition qui rapporta à la couronne un butin chargé de nombreuses épices, de bijoux et des privilèges commerciaux importants… Et c’est avec fougue que le Portugal se lança dans un commerce fructueux et rompit le monopole vénitien. D’autres navigateurs contribuèrent à reculer toujours plus loin les frontières de l’empire commercial portugais, allant jusqu’aux îles de Timor, de Banda et des Moluques. Le Portugal était devenu le pays roi des épices.

Expédition vers l’Ouest de Christophe Colomb

Les Espagnols aussi se lancèrent dans la course aux épices et à la conquête de terres lointaines, apportant avec eux la bonne parole. Ils allaient tenter la route vers l’ouest. Le génois Christophe Colomb mit le pied sur une terre inconnue en 1492, convaincu d’avoir trouvé les Indes. Il excita les imaginations et les espoirs. Il découvrit, au fil de ses périples le tabac, le piment, la vanille, la pomme de terre, le chocolat, l’arachide. Les épices prisées par les Européens restaient introuvables. Puis, en 1545, se déversa sur l’Espagne les métaux précieux en provenance d’Amérique, des montagnes de minerai. L’abondance de l’or consolida la puissance de l’Espagne.

Les premières explorations propulsèrent l’Espagne et le Portugal en pionniers de l’économie moderne et du grand mouvement d’idées de la Renaissance.


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/customer/www/atypikatours.com/public_html/wp-content/themes/atypika/single-blog.php on line 104

AUTRES ARTICLES