EXPLORER PAR REGION
Afrique Amérique Latine Asie Europe Polynésie & Océanie Proche & Moyen-Orient Terres Polaires

Nécropole de Saqqarah : Cœur de l’Égypte Antique

27 mars 2024

Découverte et exploration de la Nécropole de Saqqarah

La découverte et l’exploration de Saqqarah remontent au XIXe siècle, lorsque des pionniers tels qu’Auguste Mariette ont entrepris de dévoiler les secrets de cette terre sanctifiée par les anciens Égyptiens. Ces explorations initiales ont révélé des complexités insoupçonnées et une diversité de structures funéraires, soulignant l’importance de Saqqarah dans le paysage religieux et culturel de l’Égypte antique.

Le développement de Saqqarah s’étend sur plus de 3000 ans, reflétant l’évolution de l’art et de l’architecture égyptiens depuis l’Ancien Empire jusqu’à la période gréco-romaine. La pyramide à degrés de Djéser, avec son complexe funéraire, représente un tournant dans l’architecture égyptienne, marquant le passage de la construction de mastabas à celle de pyramides véritables.

Saqqarah pyramides egypte antiqueSaqqarah pyramides egypte antique

Fouilles récentes et découvertes majeures

Les fouilles menées par la Mission Archéologique Française ont enrichi notre compréhension de Saqqarah. La découverte du mastaba d’Akhethetep et de papyrus rédigés en démotique, araméen, et copte a souligné la pérennité de ce lieu sacré, témoignant de son accès et de son utilisation sur plusieurs siècles​​.

Les fouilles ont également mis au jour de vastes tombes de nobles, décorées de scènes de la vie quotidienne et de l’au-delà, fournissant ainsi des informations précieuses sur la société, l’économie, et les croyances religieuses de l’Égypte ancienne.

Les récentes découvertes incluent des textes démotiques et araméens, témoignant de l’utilisation continue de Saqqarah comme lieu de sépulture jusqu’à la période tardive de l’Égypte antique, ainsi que pendant les périodes ptolémaïque et romaine.

Partez en voyage sur mesure en Égypte et visitez Saqqarah

voyage egypte saqqarah voyage egypte saqqarah voyage egypte saqqarah

Les pyramides de Saqqarah : Miracles d’architecture

La pyramide à degrés de Djoser, conçue par l’architecte visionnaire Imhotep, représente non seulement une révolution dans l’architecture de pierre mais aussi un tournant dans la conception des structures funéraires égyptiennes. Sa construction marque le début de l’ère des grandes pyramides, établissant un modèle qui inspirera les générations futures de bâtisseurs égyptiens.

Diversité et innovations architecturales

Les pyramides de Saqqarah, telles que celles érigées pour Ounas, Téti, Pépi Ier, et Mérenrê, reflètent une évolution constante dans les méthodes de construction et les pratiques funéraires. Ces structures illustrent également la première apparition des Textes des Pyramides, inscriptions sacrées destinées à assurer la renaissance et l’immortalité du défunt dans l’au-delà. Ces textes constituent le premier grand corpus littéraire religieux connu, offrant une perspective unique sur les croyances et les espoirs de l’Égypte ancienne​​.

Les Textes des Pyramides : Fenêtre sur l’éternité

Saqqarah pyramides egypte antiqueSaqqarah pyramides egypte antiqueSaqqarah pyramides egypte antique

À partir de la fin de la Ve dynastie, Saqqarah devient un lieu clé pour l’évolution des pratiques funéraires avec l’apparition des Textes des Pyramides, les plus anciens écrits religieux connus de l’Égypte antique.  Ces textes avaient pour but d’assurer la résurrection et l’immortalité du roi dans l’au-delà.

Les Textes des Pyramides sont une compilation de formules magiques, de prières et de hymnes conçus pour guider le défunt à travers les dangers de l’au-delà et l’assister dans son accession à l’immortalité. Gravés avec soin sur les parois des chambres funéraires, ces textes offrent un aperçu sans précédent des croyances religieuses et des pratiques rituelles de l’Égypte antique.

Impact et signification des Textes des Pyramides

Au-delà de leur valeur spirituelle et religieuse, les Textes des Pyramides servent de témoignage de l’évolution de la langue et de l’écriture égyptiennes. Leur étude a révélé des changements dans la représentation des divinités, des pratiques funéraires et des croyances cosmologiques, illustrant une période de profonde transformation dans la société égyptienne​​.

Zoom sur la formule qui ouvre les chemins du royaume des morts

Parmi les nombreuses formules magiques des Textes des Pyramides, découvertes à Saqqarah, l’une des plus emblématiques et significatives est la formule pour “ouvrir les chemins du royaume des morts” au défunt. Bien que les formules varient en fonction de la pyramide et du règne du pharaon, une formule récurrente vise à assurer la transition sécurisée du défunt de ce monde vers l’au-delà. Une formule typique pourrait être :

“Que les portes du ciel s’ouvrent. Que les portes de la terre se déverrouillent. Que les chemins soient ouverts pour que l’esprit puisse passer. Ô toi, le grand dieu portier, ouvre un chemin à mon âme, à mon ombre, et à mon esprit. Que je passe comme tu as permis aux dieux de passer.”

Signification de la formule

Cette formule est un exemple de l’incantation magique utilisée pour faciliter le voyage du défunt à travers l’au-delà, en s’assurant qu’il puisse passer librement à travers les divers obstacles et portails qui séparent le monde des vivants de celui des morts. Elle est destinée à invoquer une intervention divine pour ouvrir littéralement les portes entre les mondes, permettant au défunt de rejoindre les dieux dans l’au-delà.

Ouverture des portes du ciel et de la terre :

Cette partie de la formule symbolise l’élimination des barrières physiques et spirituelles qui empêchent le défunt d’accéder à l’au-delà. L’ouverture des portes du ciel et de la terre est une métaphore puissante pour la libération de l’âme du monde physique.

Rôle du dieu portier :

Le «grand dieu portier» fait référence à une divinité gardienne des portails entre les mondes. En Égypte ancienne, de nombreuses divinités avaient des rôles spécifiques dans le voyage de l’au-delà, et le portier était essentiel pour permettre au défunt de passer sans entrave.

Passage des dieux :

En demandant le même passage que celui accordé aux dieux, le défunt cherche à élever son statut dans l’au-delà, demandant à être traité avec les mêmes égards et à suivre les mêmes voies spirituelles que les divinités elles-mêmes.

Cette formule, comme beaucoup d’autres trouvées dans les Textes des Pyramides, illustre la profonde croyance égyptienne dans la vie après la mort et l’importance de la préparation et de la protection magiques pour garantir une transition réussie et pacifique vers l’au-delà. Elle témoigne de la complexité de la cosmologie et des croyances religieuses de l’Égypte ancienne, ainsi que de leur profond respect pour les morts.

Formule pour devenir le phénix

Une des formules magiques trouvées dans les Textes des Pyramides de Saqqarah est celle désignée par les égyptologues sous le numéro 267. Cette formule est parfois appelée la «Formule pour devenir le phénix» (Bennu en égyptien ancien), qui est un oiseau mythique associé à la renaissance et au soleil. Voici un extrait de la formule:

«Tu es le phénix, l’être qui est apparu avant les dieux, tu es le fruit de Rê chaque jour.»

Dans cette formule, le pharaon décédé est identifié avec le phénix, ce qui lui permet de se régénérer et de renaître indéfiniment, à l’image du cycle quotidien du soleil. Il est intéressant de noter que le phénix, connu pour renaître de ses cendres, est ici considéré comme une manifestation du soleil lui-même, insufflant la vie et la résurrection au pharaon.

La formule magique symbolise donc la transformation du pharaon de l’état mortel à un état divin et immortel, se fondant dans l’éternité du cycle solaire. En d’autres termes, elle garantit que le pharaon, bien qu’étant passé dans l’au-delà, continue à vivre et à régner comme le soleil qui ne cesse jamais de briller. C’est une métaphore puissante de la victoire sur la mort et de la continuation de la royauté dans l’au-delà.

 

Saqqarah aujourd’hui : Défis et perspectives

La conservation de Saqqarah est un enjeu majeur pour les autorités égyptiennes et la communauté scientifique internationale. Les défis posés par l’érosion, le tourisme de masse et les activités illégales nécessitent une approche concertée pour préserver ce patrimoine inestimable. Les technologies modernes, telles que la photogrammétrie et l’analyse ADN, ouvrent de nouvelles voies de recherche, promettant de révéler d’autres secrets de Saqqarah et d’enrichir davantage notre compréhension de l’Égypte antique.

Saqqarah demeure un symbole de la quête humaine pour l’éternité, un site qui continue de dévoiler les mystères d’une civilisation dont l’impact résonne à travers les âges. Son exploration et sa préservation sont essentielles pour perpétuer l’héritage culturel et spirituel de l’Égypte ancienne pour les générations futures.

Contactez nous pour organiser votre voyage sur mesure en Égypte

Pour aller plus loin…

Voici une bibliographie recommandée pour approfondir vos connaissances sur le site de Saqqarah, qui inclut à la fois des sources historiques et des recherches récentes :

Leclant, Jean. «Recherches récentes sur les Textes des Pyramides et les pyramides à textes de Saqqarah.» Bulletin de la Classe des lettres et des sciences morales et politiques, tome 71, 1985. Disponible sur Persée :

https://www.persee.fr/doc/barb_0001-4133_1985_num_71_1_55745. C

e document fournit un aperçu détaillé des découvertes récentes et des interprétations des textes anciens trouvés à Saqqarah.

Lemaire, André, et Michel Chauveau. «Nouveaux textes démotiques et araméens trouvés à Saqqarah (note d’information).» Comptes-rendus des séances de l’année – Académie des inscriptions et belles-lettres, 152e année, N. 1, 2008. Disponible sur Persée :

https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_2008_num_152_1_92109.

Cette publication présente des découvertes importantes de textes démotiques et araméens qui éclairent la vie quotidienne et les pratiques funéraires à Saqqarah.

Ziegler, Christiane. «La mission archéologique du Louvre à Saqqarah.» Disponible sur le site officiel du Musée du Louvre. Cette source offre une perspective contemporaine sur les fouilles et découvertes réalisées par l’équipe du Musée du Louvre à Saqqarah, avec un accent particulier sur le mastaba d’Akhethetep.

Maspero, Gaston. «Les inscriptions des pyramides de Saqqarah.» Paris, 1894. Bien que cette œuvre soit plus ancienne, elle reste une référence fondamentale pour l’étude des textes inscrits sur les pyramides de Saqqarah, apportant un éclairage sur les croyances et rituels de l’Égypte antique.

Jéquier, Gustave. «Les pyramides des reines Neit et Apouit.» Le Caire, Institut Français d’Archéologie Orientale, 1933. Cet ouvrage se concentre sur les pyramides des reines Neit et Apouit, ajoutant une dimension supplémentaire à la compréhension de Saqqarah en tant que site funéraire royal.

Allen, James P. «The Ancient Egyptian Pyramid Texts.» Atlanta, Society of Biblical Literature, 2005. Allen fournit une traduction et un commentaire des textes des pyramides, essentiels pour comprendre la religion et la philosophie de l’Égypte ancienne.

Ces sources devraient vous fournir une base solide pour l’étude de Saqqarah, couvrant à la fois les aspects archéologiques et textuels du site.

 

Idées de circuits

AUTRES ARTICLES