EXPLORER PAR REGION
Afrique Amérique Latine Asie Europe Polynésie & Océanie Proche & Moyen-Orient Terres Polaires

Les incontournables de l’automne au Japon

16 octobre 2023

Visiter le Japon en automne : les incontournables

Partir au Japon en automne est-ce une bonne idée ? 

Affirmatif ! Avec des sites touristiques moins fréquentés, des couleurs superbes et des températures plus agréables, l’automne à tout de la bonne idée. Connu sous le nom de Aki, l’automne japonais n’est pas qu’une période de transition mais un véritable moment de célébrations. Les matsuri accompagnent le temps des récoltes, les jardins et forêts se parent de couleurs dorées, les montgolfières envahissent le ciel de Saga… Les animations ne manquent pas !

Le Koyo : les plus belles couleurs de l’automne

On connaît l’automne québécois, voici sa version japonaise. Le koyo est le phénomène marquant la saison de la coloration des feuilles, du vert à l’orange en passant par le jaune. Un spectacle saisissant de beauté qui offre bien plus qu’une expérience visuelle. En effet, cette époque de l’année est propice à l’introspection. Entendre les feuilles croustiller sous ses pieds, sentir les odeurs musquées du sous-bois, ressentir les premières fraîcheurs, tout cela fait partie du cycle de la vie d’un Japonais. Pour vivre ce phénomène, rendez-vous par exemple au temple de Tofuku-ji à Tokyo ou celui d’Eikando à Kyoto. Au-delà de l’expérience citadine, profitez-en pour explorer le parc national de Nikko ou la vallée de Kiyomizu, à Nara.

L’automne, l’autre saison des matsuri

Si les matsuri d’été sont très populaires, celles d’automne ne sont pas en reste. Au contraire, ces festivals religieux trouvent en cette période de récoltes agricoles, un terrain propice pour les cérémonies de remerciements aux divinités. On y réclame également un hiver peu rigoureux et de bonnes conditions agricoles pour l’année suivante. Ce folklore s’accompagne évidemment de danses, de chants et de moments gastronomiques. Pour vous imprégner de ces moments-clés de la vie sociale japonaise, rendez-vous aux festivals Jidai à Kyoto ou au Sawara de Chiba, qui offrent des parades colorées à dimension historique, ou à Akita pour le festival Akita Kanto où admirer les lanternes haut-perchées tenues par les artistes. Le festival de Takayama est spécialisé dans les marionnettes mécaniques quand celui de Nagasaki Kunchi invite des cultures étrangères à cortège, prouvant l’ouverture d’esprit de ce port international.

Dans le ciel de Saga : festival international de montgolfières au Japon

Le festival international de montgolfières de Saga n’est rien de moins que le plus grand événement de sport aérien de toute l’Asie. Début novembre, cinq jours durant, montgolfières et feux d’artifice envahissent le ciel de Saga. Dès l’aube, selon les conditions météorologiques, de nombreux événements jalonnent la journée et jusqu’au soir quand les montgolfières illuminent le ciel de leur flamme en un grand ballet flottant accompagné de musique live. Bien sûr des baptêmes de l’air sont ouverts au grand public pour qui les techniques de vol et de gonflage n’ont bientôt plus de secret. Les moins téméraires resteront au sol le long des rives de la rivière Kasegawa pour chiner dans les kiosques d’artisanat.

Illuminations d’automne

Imaginez les plus belles couleurs naturelles des feuilles d’automne mises en valeur par des centaines d’illuminations. C’est là le magnifique concept des illuminations qui ont lieu un peu partout dans le pays à cette période. Rendez-vous par exemple dans le jardin Rikugien à Tokyo. S’il est en soit magnifique avec son lac et son îlot, il l’est davantage encore quand ses arbres prennent des couleurs ardentes et que les illuminations font scintiller le tout dans le reflet de ses eaux calmes. Début novembre marque le début des illuminations de Sagamiko Illumillion à Kanagawa. Créatif et interactif, il embellit les nuits jusqu’au mois d’avril. Pour un cadre plus romantique, mêlant fleurs et lumières, rendez-vous à Mie, dans les jardins de Nabana no Sato. Sans conteste l’un des moments phares des festivités automnales.

L’art japonais de contempler la lune

Voici une tradition qui ne nécessite pas de préparation particulière et qui, à vrai dire, peut avoir lieu toute l’année. Oui mais voilà, l’automne est traditionnellement considéré comme le meilleur moment de l’année pour contempler la lune. Cette ancienne coutume japonaise, appelée tsukimi (« la contemplation de la lune ») connaît son climax entre mi-septembre et mi-octobre, et offre un spectacle saisissant à peu de frais.

AUTRES ARTICLES